Forger l’identité de la marque à partir de ses valeurs.

Lorsque la communication traite de l’expérience individuelle, elle touche au sensible, au rationnel et à ce qui l’est moins, aux références comme aux simples envies.

Autant de registres où faire la différence ne s’improvise pas. Au contraire, s’y démarquer face à la concurrence oblige à un subtil travail de fond. Sur l’identité de la marque, qu’il s’agit de forger à partir de ses valeurs révélées. Sur son image, qui, une fois construite, sera traduite en codes identifiables. Sur le positionnement de chaque offre, qui doit émerger avant de séduire. c’est dans cet esprit que beaurepaire communique son goût pour l’art de vivre.

Livrables

Invitation, press kit, brochures, livres objets, dépliants, beaux livres, catalogues, sites internet, affiches, identités visuelles, magazines, magazines de marques, newsletters, campagnes, plate-forme de marque

Mangeons local, du champ à l’assiette

À l’heure où les Semaines du « Mangeons Local » battent leur plein, le locavorisme francilien va encore recevoir un nouvel élan avec le déploiement de la plate-forme de marque « Mangeons local en Île-de-France » réalisée par Beaurepaire pour le Cervia.

Celle-ci repose sur l’idée toute naturelle qu’une marque unique couvrant l’ensemble des activités liées à la démarche permettra au consommateur de la repérer bien plus facilement. « Mangeons local en Île-de-France » identifie donc à présent les produits affiliés, mais aussi les professionnels adhérents, afin qu’ils puissent afficher fièrement leur appartenance.

Pour faciliter encore le repérage de leurs spécialités respectives, quatre signatures complémentaires ont été mises en place. « Ici, la cuisine est dans la rue » est dédié aux restaurateurs de cuisine de rue, food trucks et comptoirs.
« Sélection de produits d’ici » annonce les distributeurs et points de vente.
« Savoir-faire d’ici » désigne les agriculteurs, artisans et PME. Enfin, « Des produits d’ici cuisinés ici » signale les restaurateurs traditionnels.

Du champ à l’assiette, la boucle est bouclée.

Deux semaines pour goûter l’Île-de-France autrement

Du 12 au 27 septembre, l’Île-de-France accueille les Semaines du « Mangeons Local », proposées et organisées pour la troisième année consécutive par le Cervia, afin de faire découvrir au grand public les richesses du patrimoine culinaire francilien.

Les festivités débutent par la Fabuleuse Fête du « Mangeons Local », qui s’invite sur les berges de Seine les 12 et 13 septembre, entre les ponts de l’Alma et des Invalides. L’occasion de faire le plein de conseils, de dégustations et bons plans culinaires 100% locaux. Pour les gourmands que nous sommes chez beaurepaire (ou fins gourmets, tout est une question de formulation), pas question d’en perdre une miette, nous y serons. Ce n’est pourtant que le début : la Fabuleuse Fête inaugure les Semaines du « Mangeons local » : 500 restaurateurs et points de vente, 220 agriculteurs et artisans franciliens qui proposent le meilleur du savoir faire francilien dans toute la région… Toutes les bonnes adresses sont sur mangeonslocal-en-idf.com.

Depuis la première édition en 2013, beaurepaire accompagne le Cervia dans la communication de l’événement : campagnes d’affichage Decaux, journal distribué dans les points de vente participants, stop rayons, dossiers de presse, invitations, annonces presse, signalétique…

La cuisine de rue fait son show avec le Cervia

Le 9 juin dernier, le Cervia présentait au public au Carreau du Temple son tout nouveau label «Mangeons local en Ile-De-France, “Ici la cuisine est dans la rue”, consacré aux food trucks, aux comptoirs et à la cuisine de rue en général… pourvu qu’elle utilise prioritairement les produits de saison d’Ile-de-France. Parmi les spécialités proposées aux visiteurs, un délicieux burger de brie ou un chou de Pontoise revisité par l’Asie…
La nouvelle identité conçue par beaurepaire pour le Cervia, s’inscrit dans la continuité de la démarche « Mangeons Local en Ile-de-France » et dans la lignée du label « des produits d’Ici cuisinés Ici ». La création graphique du dossier de presse et l’ensemble des panneaux informatifs ont également été réalisés par l’agence pour le Cervia.

Beaurepaire accompagne le Cervia au SIRHA

Le Salon International de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation est un grand événement professionnel international qui se tient tous les deux ans à Lyon. Présent à chaque édition, le Cervia y mettait en avant cette année la cuisine de rue. Parmi les outils pris en charge par l’agence, une cloison de stand ” food truck” Mangeons local en Ile-de-France, un dossier de presse au format journal et le catalogue général des produits franciliens exposés cette année.

CERVIA_CAT_SIRHA2015_1
CERVIA_CAT_SIRHA2015_2
CERVIA_DOSSIER DE PRESSE-1
CERVIA_DOSSIER DE PRESSE-2

Food Truck « Mangeons local en Ile-de-France »

Entièrement conçue par beaurepaire, la nouvelle décoration du Food Truck « Mangeons local en Ile-de-France » a été révélée pour la première fois sur la carte de vœux 2015 du Cervia –  dans ses versions papier et en ligne – également réalisée par l’agence.

Présent sur le stand du Cervia au Salon de l’Agriculture, le vaillant Citroën HY, né en 1948 mais toujours alerte, arpentera les rues de Paris et d’Ile-de-France pour représenter le Cervia et la démarche « Mangeons local de Ile-de-France » tous les événements régionaux célébrant les plaisirs du manger local. Il sera également en vedette lors de la présentation prochaine de la nouvelle charte « Restauration Vente à Emporter » en cours de réalisation à l’agence.


Mobiliday : la Seine-et-Marne en mouvements

Parce que le département de Seine-et-Marne est très étendu et alterne zones fortement urbanisées et zones à dominante rurale, la question du transport y a une acuité toute particulière. Ses élus, qui lui ont consacré un schéma départemental dans le cadre du Projet de Territoire ont voulu créer, le 14 novembre dernier un grand événement auquel les professionnels du secteur, les élus et le grand public seraient conviés.

Ils ont confié à beaurepaire, agence de communication du département le soin de trouver le nom et la signature de l’événement, puis de créer son identité visuelle et ses différents supports de promotion.

C’est ainsi qu’est né Mobiliday – et son personnage « jonglant » avec les  modes de transports : vélo, covoiturage, bus, RER, voiture électrique, etc.  Affichage abribus, annonces presse sur le magazine du département et campagne de recrutement facebook prise en charge par l’agence.

15 jours pour redécouvrir le terroir francilien

AFF_DECAUX_ECH_1-5 V4.indd
AFFICHE SDML 40x60.indd
IMG_4775
photo 1ter
photo 2ter

Conçues pour promouvoir auprès du grand public le terroir francilien injustement oublié, les Semaines du Manger Local ont débuté cette année

par la Fabuleuse Fête, deuxième du nom, organisée sur les berges de Seine entre le pont des Invalides et de l’Alma. Ce grand rendez-vous locavore proposait

un marché 100% local, un potager éphémère, des démonstrations culinaires,

des « food trucks » sauce  francilienne et beaucoup d’autres activités. Le succès massif de cette seconde édition confirme l’intérêt très vif des Franciliens

pour le Manger Local.

Beaurepaire y était – et a pris en charge dans son ensemble la communication des Semaines et de la fête : les campagnes d’affichage Decaux, INSERT,

un journal de 8 pages distribué dans les points de vente participants, des stop rayons, des dossiers de presse, etc. »

Institut Paul Bocuse : c’est en ligne

Envie de perfectionner votre art de cuisiner la langouste ?

Lancez-vous : le site de l’Institut Paul Bocuse vous propose de réserver vos cours en ligne. Une des nombreuses fonctionnalités du nouveau site de la prestigieuse institution, conçu de A à Z par l’agence. Couleurs gourmandes issues de la charte graphique déjà imaginée par l’agence et design élégant, le site offre une information ciblée selon que vous soyez professionnel, amateur, chercheur, etc. Sur chaque page, on navigue en douceur et en simplicité grâce de nombreux articles en « nuage » qui présentent une vue grand angle de l’univers de l’Institut, évitant ainsi le scroll …et l’ennui. Côté institutionnel, on sort de la « vitrine », pour privilégier un reflet vivant de l’entreprise, grâce aux interviews des dirigeants ou des élèves. Côté e-commerce, une interface facile et pratique propose toutes les réservations en ligne. Enfin, dernière facette, le site offre aussi un espace dédié aux collaborateurs de l’Institut, en accès privé.

et si le vrai luxe… c’était l’espace ?

Un slogan de la marque au losange que nous avons fait nôtre au moment d’imaginer deux documents de marketing direct pour le constructeur… Qu’il s’agisse d’inviter les responsables de parc de choisir la marque (Ventes Export et Corps Diplomatique) ou les touristes étrangers de parcourir l’Europe en Renault (pour Renault Eurodrive, cette fois), l’agence a choisi de s’émanciper des clichés de l’exercice. Et pour cela, de libérer l’espace, distiller le temps de lecture, changer les règles du jeu… On fait donc la part belle au luxe (élégance des photos, des typos, des couleurs) tout en jouant le suspense jusque dans la forme : un système de pliage permet un accès progressif aux infos les plus pratiques. Tour à tour page texte (comme une lettre), poster (presque “pub”) et fiches pratiques (parce que c’est aussi le but), ces documents explorent tous les registres…

tout simplement… Royal

communication_le royalA l’un des angles de la célèbre place Bellecour, se dresse la maison lyonnaise par excellence. Un hôtel comme une vraie maison de famille. Un havre de confort, d’élégance et de mets délicieux. L’hôtel Royal de Lyon – qui accueille un restaurant d’application de l’Institut Paul Bocuse (dont nous avions déjà réalisé la brochure image et le menu du restaurant Les Saisons) est avant tout un lieu chaleureux. Une maison dans laquelle chaque voyageur amoureux d’art de vivre se sent comme chez lui, à la fois hôte privilégié… et membre (éminent) de la famille.

C’est cet esprit particulier, cet art de l’accueil entre tradition et créativité, cette élégance discrète, qui nous ont guidé pour redessiner le logo et les éditions internes du Royal. Une typo aussi chic que légère, comme manuscrite, incarne la signature visuelle de la Maison. Du coté des éditions, la surprise vient de la toile de Jouy, élément fondamental de la décoration de l’hôtel, qui impose son monochrome tout en finesse. Rouge pour ce qui a trait à la cuisine, bleu pour les autres métiers. Autre parti pris original, bien en phase avec la simplicité du lieu : conçu comme un document (très) pratique destiné aux hôtes du Royal, le joli guide la chambre s’avère un outil d’image aux multiples facettes, puisqu’il est également utilisé comme brochure de l’hôtel… et dossier de presse.